L'ARTHROSE

Définition | Arthrose primaire et arthrose secondaire | La clinique | Le diagnostic | Le traitement

L'arthrose est une maladie extrêmement fréquente chez le chien, mais en quoi consiste-t-elle exactement ? Quelle définition pouvons nous en donner ? Si le plus souvent les rhumatismes se rencontrent chez les chiens âgés, on peut voir aussi de l'arthrose chez des chiens plus jeunes, on distingue ainsi, l'arthrose primaire et l'arthrose secondaire. Il existe ainsi plusieurs traitements mais également des possibilités de prévention.

Le diagnostic :

Se fait grâce à l'examen clinique, où chaque articulation sera manipulée et palpée, l'une après l'autre, avec douceur. C'est un examen qui peut être douloureux pour l'animal.
Il peut être confirmé par un examen radiologique qui peut montrer des ostéophytes, des fragments de cartilage intra - articulaires, des calcifications intra - capsulaires et aussi le classique signe du "pincement articulaire" dû à l'érosion du cartilage et de l'articulation. Ce signe est difficile à mettre en évidence chez les chiens de petite taille.
L'analyse du liquide synovial, lors d'une crise avec épanchement articulaire, pourra mettre en évidence une éventuelle pathologie infectieuse.

Le traitement :

Le traitement ne peut pas guérir de l'arthrose, son but sera donc de soulager le chien en supprimant ou diminuant la douleur, de préserver la normalité du cartilage restant et faire disparaître, quand elles existent, les causes mécaniques, en particulier l'obésité.

Il est important de privilégier tout ce qui va permettre de diminuer l'apparition des crises et d'atténuer leurs effets.

Le traitement hygièno - diététique :

Toute activité physique provoquant une boiterie importante ou persistante est excessive et doit être réduite.

Le traitement médical :

le traitement chirurgical :

La solution de dernier recours pour les cas résistants aux autres thérapeutiques.
Au stade III c'est la seule possibilité mais elle ne concerne que certaines articulations. Elle permet de réduire la douleur, voire rétablir une certaine mobilité articulaire.
On peut avoir recours alors à une arthrodèse (blocage chirurgical de l'articulation), au retrait de fragments osseux intra - articulaires ou, dans certains cas, à la mise en place d'une prothèse (pour la hanche, la seule actuellement).
Chez le jeune chien adulte, il est bon de rechercher toutes malformations ou anomalies articulaires susceptibles de favoriser l'apparition de l'arthrose et d'adapter l'exercice physique à l'animal.
 

Accueil Haut de page

Mise à jour 2017

© 2002  Cani-Wap - Tous droits réservés