Accueil
LE CHIEN EN VACANCES
Sommaire

chien noir

Les valises sont bouclées. Demain, c'est le départ. Toutefois, quelques précautions supplémentaires sont encore à prendre. Elles concernent votre chien.

Pour lui il faudra penser à de l'eau fraîche, mais pas glacée et à sa nourriture habituelle, à placer dans une glacière si vous n'avez pas choisi les croquettes.
N'oubliez pas, non plus, d'emporter son panier avec un jouet. Votre compagnon n'aime pas trop changer ses habitudes, surtout en vieillissant.

Si votre chien est sujet au mal des transports, prévoyez la veille et le jour du départ, un traitement adapté (homéopathique ou allopathique).
Pensez à emporter un brumisateur, ou de l'eau pour le rafraîchir dans la voiture.

Pendant le voyage :

Quelque soit le moyen de transport, attention à la chaleur.
En voiture, maintenez toujours une ventilation suffisante, en évitant que Toutou ne mette sa tête à la fenêtre.
Ne laissez jamais un chien seul, en voiture à l'arrêt, sans avoir ouvert les fenêtres d'une dizaine de centimètres, et encore pas plus de quelques minutes. La température pourrait largement dépasser les 50°C très rapidement, c'est le coup de chaleur assuré. Attention ! une voiture à l'ombre peut se retrouver au soleil au bout de quelques minutes seulement.
Tout au long du voyage, prenez le temps de vous arrêter toutes les 2H, pour vous dégourdir les jambes et les pattes ! Tenez votre chien en laisse. Votre compagnon appréciera ces arrêts pipi, où vous lui présenterez aussi à boire.

En période de canicule (température supérieure à 30°C, à l'ombre), si vous ne pouvez pas différer votre départ, partez plus tôt ou plus tard, prenez les itinéraires bis et les départementales en évitant les heures chaudes de la journées (12H - 16H).

Sur place :

Que vous soyez à la campagne, la montagne ou la mer, dès votre installation, pensez à noter le numéro de téléphone du ou des vétérinaires de votre lieu de villégiature, par exemple, sur le carnet de santé de votre chien, dans la mémoire de votre téléphone portable et sur un papier que vous mettrez dans votre portefeuille avec une carte de téléphone.

Une fois installés, ne tardez pas à redonner à votre chien son alimentation habituelle, cela lui évitera quelques désagréments gastro-intestinaux et à vous quelques angoisses.

arbreA la campagne :

C'est une destination idéale pour les promenades faciles avec votre chien. Mais attention aux tiques ! Les hautes herbes qui bordent les chemins sont des lieux propices à leur présence. Pour les chiens à poils longs, en plus de leur collier insecticide, vous pouvez utiliser un aérosol anti-tiques et puces spécifique. 1 à 2 fois par semaine, pour imprégner le pelage de votre chien.
A votre retour de promenade, une petite vérification tout en le brossant, permet d'enlever les tiques qui seraient accrochées sur lui. Posez un coton imbibé d'éther sur la tique quelques secondes, ôtez délicatement la tique et brûlez celle-ci.
Pour les chiens à poils ras, cette vérification est tout aussi indispensable, mais plus,simple et rapide.

Pour les autres insectes piqueurs (guêpes, abeilles, taons, mouches...), une pommade spéciale, vendue en pharmacie, convient.

Prévoyez une petite trousse d'urgence "a minima", pour la promenade (Apis 5CH granules, pommade conter les piqûres d'insectes, antiseptique et coton). Mais n'hésitez pas à faire demi-tour et à rentrer :

S'il fait trop chaud, différez l'heure de votre sortie et n'oubliez pas l'eau pour votre chien (et vous-même !).

Les bords de rivières ou torrents peuvent être très dangereux, tenez votre chien près de vous, ou en laisse. Au bord des lacs, étangs et marais, attention à la leptospirose, le vaccin existe, ne négligez pas les rappels de vaccination de votre chien.

chow_chow

sommetsA la montagne :

C'est le lieu idéal pour les longues promenades, mais aussi pour la randonnée

Votre chien n'est peut être pas un sportif entraîné, donc pas d'imprudences.
Commencez par des promenades faciles, dont vous allongerez progressivement la durée avant d'envisager une randonnée d'un ou plusieurs jours.
Il est indispensable d'assortir les efforts physiques aux capacités, à la taille, à l'âge et à l'état de santé de votre chien. Demandez conseil à votre vétérinaire avant le départ en vacances.

Si la randonnée est longue, prévoyez, bien sûr, de l'eau et de la nourriture en quantité suffisante et plus riche, mais aussi une trousse d'urgence complète pour parer aux accidents les plus fréquents (piqûres d'insectes, blessures et écorchures des pattes, foulures, entorses ...)

L'altitude aussi peut être difficile à supporter, surtout lorsque l'adaptation a été insuffisamment longue, ou pour les chiens cardiaques ou insuffisants respiratoires.

En cours de randonnée, vous pouvez, vous et votre chien, être amenés à croiser des animaux sauvages ou des troupeaux de moutons gardés par des chiens de berger.
Cédez leur la place. Ces chiens ne sont sont pas dangereux, mais il ne faut pas s'approcher du troupeau dont ils ont la garde.
Donc, rappelez votre chien, et tenez-le en laisse, près de vous.

Si vous envisagez de coucher dans un refuge, n'oubliez pas de vous renseigner avant le départ ou lors de la réservation, pour savoir si votre chien y sera admis et dans quelles conditions.

Là aussi, faites attention aux torrents et aux éboulis qui sont dangereux pour votre chien.

A la mer :

Votre plage est autorisée aux chiens, vous aimez les bains, le soleil et la chaleur. Tout cela est peut être agréable mais pas pour votre chien. La vigilance s'impose.

La chaleur caniculaire peut être à l'origine de coups de chaleur très graves. L'ombre d'un parasol est insuffisante pour protéger votre animal. Il est donc impératif de ne pas rester sur la plage pendant les heures les plus chaudes de la journée. Pensez à emporter un parasol, même en dehors de ces horaires et n'oubliez pas de donner à boire à votre chien, en renouvelant fréquemment son eau de boisson afin qu'elle reste fraîche.

Si votre chien n'aime pas se baigner, ne le forcez pas. Si, au contraire, il apprécie la baignade, veillez à ce qu'il ne parcourt pas une distance supérieure à ses possibilités de nageur. Il est peut être peu sportif durant l'année et un entraînement progressif est nécessaire. L'effort doit toujours être proportionnel à l'âge et la taille de votre chien. Consultez votre vétérinaire avant le départ.

Faites-le sortir dès que vous constatez le moindre signe de fatigue ou un tremblement des membres.

Après les bains, un rinçage à l'eau douce, avec séchage si nécessaire est indispensable.

N'oubliez pas votre petite trousse d'urgence, elle pourrait servir en cas de piqûres d'insectes, de méduses, d'oursins... en cas de chute ou de coupures dans les rochers. Les coussinets de votre chien sont fragiles. Prévoyez également un collyre pour les irritations des yeux dues au sable, à la lumière et à l'eau salée.

Avant de partir pour une de ces destinations, pensez à vous renseigner pour savoir si votre chien sera accepté, selon le mode d'hébergement que vous avez choisi. Demandez à votre vétérinaire si votre chien est à jour de ses vaccinations. Demandez-lui également conseil pour sa trousse d'urgence en fonction de ses pathologies éventuelles et des formalités administratives pour certains pays.

Bonnes vacances !

Accueil

© 2005  Cani-Wap - Tous droits réservés

Haut de page