Accueil

Les plaies chez le chien

LES PLAIES :

Chez le chien, toute plaie doit être considérée comme potentiellement grave, et donc rapidement traitée.
Il faut donc emmener votre animal blessé chez un vétérinaire.

Des causes multiples peuvent être à l'origine d'une plaie : morsures, tessons de bouteilles, grillages, barbelés, branches, ferrailles, accidents, fractures ...
Soyez donc vigilants essayez d'éviter tout ce qui peut blesser votre chien.

Les plaies peuvent être :

Quelque soit son type une plaie doit toujours être lavée, désinfectée, pansée et vue par un vétérinaire le plus rapidement possible.

 

Si vous êtes trop éloigné d'un vétérinaire ou en attendant sa visite :

Avant d'agir sur une plaie, il est nécessaire de passer une muselière à votre chien (à défaut on peut le museler avec une cordelette ou un lacet enroulé autour du museau). Après, seulement, vous pouvez regarder l'aspect de la plaie.
Mais ne museler jamais un chien inconscient.

Deux cas sont possibles :

La plaie est non hémorragique :

Le chien doit être conduit très rapidement chez le vétérinaire, même si l'aspect de la blessure semble bénin et superficiel, à plus forte raison si la plaie est profonde ou si les bords ne sont pas nets.

La plaie est hémorragique :

Il faut nettoyer et désinfecter de la même façon que précédemment, puis faire immédiatement un pansement compressif afin d'arrêter l'hémorragie :

Pour cela, appliquez sur la plaie, en exerçant une pression, des compresses de gaze stériles. Si la gaze s'imbibe de sang, ne jamais la retirer pour la remplacer, car elle contient des facteurs de coagulation indispensables pour la formation du caillot, mais rajoutez d'autres gazes par dessus.
Immobilisez l'animal et surélevez la partie blessée, si c'est possible.

La plaie doit s'arrêter de saigner dans les 5 minutes suivant la pose du pansement compressif. Laissez le pansement en place, et emmenez votre chien au plus vite chez un vétérinaire.

Si malgré le pansement compressif, l'hémorragie n'est pas stoppée, on se trouve dans le cas d'une hémorragie grave :

Si c'est une artère qui est en cause : et cela est immédiatement visible :
L'urgence est alors impérative, surtout si le débit est important.
N'essayer pas d'examiner ou de nettoyer la plaie, pansez et tentez d'arrêter l'hémorragie tout en emmenant le chien chez le vétérinaire le plus proche. Faites vous aider.

Le seul moyen d'arrêter l'hémorragie, c'est d'exercer une pression forte et directe sur les artères qui alimentent la plaie (au niveau des aisselles pour les pattes antérieures, au niveau des plis de l'aine pour les membres postérieurs et la queue). Exercez cette pression, de préférence avec la paume de la main. Evitez la pose d'un garrot, dans le mesure du possible (un garrot ne doit pas être laissé en place plus d'une heure) et rendez vous très, très vite chez le vétérinaire le plus proche.

Une hémorragie peut entraîner rapidement un état de choc.

La plaie est infectée :

Dans ce cas particulier, qu'il s'agisse d'un abcès qui s'est percé ou d'une plaie infectée secondairement, un traitement antibiotique s'impose, voire même un parage (nettoyage) chirurgical. Voyez donc votre vétérinaire au plus vite, car une infection peut s'étendre localement (phlegmon) ou généralement (septicémie pouvant être foudroyante et gravissime).

Tout vétérinaire, même s'il n'est pas de garde pourra vous informer directement, ou par l'intermédiaire de son répondeur des coordonnées du praticien à contacter en cas d'urgence.
Certaines villes ont mis en place des services d'urgences vétérinaires à domicile, 24 heures / 24. Informez-vous dans l'annuaire.
Relevez ces numéros, et ayez-les toujours avec vous. N'oubliez pas de vous renseigner en arrivant sur votre lieu de vacances.

 

Le premier geste :

 

Accueil

© 2003  Cani-Wap - Tous droits réservés

Haut de page